Les Agneaux

Nous nous sommes levés à 4h et avons commencé la course avec les frontales. Mais jusqu’au col du Monêtier, le glacier Jean Gauthier a presque disparu et il ne reste que des cailloux… la montée est difficile, aucun sentier, les pierres roulaient sous nos pieds. Au col du Monêtier, la vue sur l’autre versant est belle ! Il a fallu ensuite chausser les crampons et remplacer les bâtons par le piolet pour traverser le glacier. Mais au col Tuckett, nous n’avons pas pu escalader l’arête rocheuse pour atteindre le sommet car les cordées étaient nombreuses et la paroi trop fragile, les cailloux et les pierres tombaient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *