Une maison de verre

A Marseille, le Centre de recherche sur le verre, le CIRVA,  fête ses 30 ans d’existence. Une occasion rêvée de montrer le résultat de ses travaux : environ 600 œuvres qui n’ont pas été exposées depuis plusieurs années. Ce Centre d’art et de recherche accueille des plasticiens, designers ou architectes désirant introduire le verre dans leur démarche créatrice. Ces artistes développent leurs projets de recherche sous l’assistance de l’équipe technique du Centre, les souffleurs de verre. Le CIRVA est un véritable laboratoire pensé pour les artistes.

L’exposition au musée Cantini traverse ses 30 années de travaux. Conçu de manière fluide et non chronologique, le parcours propose la découverte d’une sélection d’œuvres.  Les pièces réalisées au CIRVA sont exposées avec d’autres œuvres qui relèvent des arts décoratifs et du design ainsi qu’avec des peintures ou des sculptures contemporaines.  Les choix sont opérés sur la base de l’approfondissement de l’œuvre d’un artiste ou d’une période spécifique de la création contemporaine, ou encore sur la base de rapprochements formels, esthétiques ou thématiques.

Au musée des Beaux Arts

Le musée présente un bel ensemble d’œuvres de quatre siècles de l’art européen, du XVIe au XIXe siècle. La présentation de l’art en Provence aux XVIIe et XVIIIe siècles est l’une des originalités du musée. J’ai vu l’exposition la 1ère fois lors d’une soirée organisée pour l’association le point rose. Champagne, cocktail et visite accompagnée de conférenciers.

Nous avons admiré les peintures des plus grands maîtres italiens et français des XVIe et XVIIe siècles. Puis un ensemble de peintures et sculptures du grand artiste baroque français, Pierre Puget, né à Marseille en 1620. L’École française du XIXe siècle est un autre temps fort de cette collection. Aux côtés des plus grands maîtres, Courbet, Corot, Daubigny, Millet et Puvis de Chavanne, figurent les représentants de l’école de Marseille comme Loubon, Guigou, ou Ziem qui ont imposer leur vision originale des paysages lumineux du Midi.

La Sainte Victoire

Demain, c’est le printemps. Aujourd’hui, quelle belle et bonne journée! Nous sommes montés par le versant sud de la montagne Sainte Victoire, par le pas du clapier. Les globulaires, le romarin, les buissons de buis sont en fleurs. Des narcisses et quelques crocus percent entre les pierres. Des crêtes, un panorama fantastique : d’un côté le Mont Aurélien, la Sainte Baume, le massif de l’étoile, l’étang de Berre, la mer, les Alpilles…. De l’autre côté, le Lubéron, le Mont Ventoux, la montagne de Lure, la vallée de la Durance et au fond, la chaîne des Alpes enneigée. Pas de mistral, pas de brume, magique !

La Sainte Victoire par le sentier des Cantilènes

La Corniche

Il pleut, il vente… La mer est déchaînée, le ciel est très chargé. Les vagues sont impressionnantes et dangereuses, elles recouvrent les balises du Sourdaras, proches du château d’If. La tempête Zeus passe sur la France, deux fillettes sont emportées à la Madrague . Nous approchons de l’équinoxe du printemps.

Slackline

A l’occasion du « 2ème dimanche de la Canebière », très haut dans le ciel, square Belsunce, entre deux des tours Labourdettes, j’ai photographié deux slackeurs  traversant sur deux slacklines, des sangles élastiques utilisées pour du funambulisme amateur. J’ai déjà pratiqué un peu ce sport, mais au ras du sol !

J’ai eu l’occasion de voir de la jumpline, réservée aux sauts acrobatiques, au-dessus du bassin de la Villa Méditerranée, en septembre 2015. C’était très impressionnant.

La Grande Étoile

Nous nous sommes promenés dans le massif de l’Étoile. Au départ, un nuage s’accrochait à l’antenne de la Grand Étoile mais il s’est évaporé au cours de la journée. Le temps était brumeux et il était difficile de voir la ville de Marseille et la mer que nous avons pourtant dominées tout au long de notre randonnée. Nous avons pu aussi contempler les massifs dont celui de la Sainte Baume et de la Sainte Victoire derrière le Pilon du Roi. Nous avons vu au loin le Mont Ventoux. A nos pieds, quelques jolies fleurs de printemps.