Le massif de l’Esterel

Nous avons participé au BREST : brevet des randonneurs organisé par le CAF (club alpin) de l’Esterel. 37 km, 1900 m de dénivelé dans le massif. Nous sommes partis à 7h pour 10h de marche soutenue. Le long de notre parcours :  le Mont Vinaigre, le Col des Trois Termes, le Sommet Pelet, le Col de la Cadière, le Col Notre Dame, le Pic de l’Ours, la Dent de l’Ours, le Col des Lentisques, le Pic d’Aurelle, le Col de l’Evêque, le Pic du Cap Roux, le saint Pilon… pour arriver, épuisés, au plateau d’Anthéor.

Le Kilimandjaro 3

Pour monter au sommet, départ avant minuit du dernier camp, à 4700 m. 7h avec les frontales, à affronter le froid (- 25° !) et gérer le manque d’oxygène. Nous sommes arrivés pour le lever du soleil au 1er sommet : Stella Point 5756 m. Je me suis arrêtée là mais d’autres randonneurs ont poursuivi sur la crête pour se rendre jusqu’à Uhuru Peak 5895m. C’est là qu’on peut contempler les glaciers encore présents (photos ci-dessous).

La grotte de La Tourne

Notre randonnée escalade dans la Sainte-Baume s’est terminée par l’exploration de la grotte de La Tourne. Pour y accéder, nous avons tout d’abord descendu en rappel le ravin du Pin Simon. Puis nous sommes montés par le vallon des Crides jusqu’à la glacière qui se trouve sous le Pic de Bertagne. Nous sommes redescendus par plusieurs petits rappels le long du ravin du Fauge à sec,  jusqu’à la grotte.

Le Kilimandjaro 2

Nous sommes monté au 1er camp (Forest 2650 m) en traversant la forêt équatoriale peuplée de singes. Puis nous avons traversé le plateau de Shira et sa savane. le paysage volcanique, avec de la végétation bien différente de la notre est devenu de plus en plus minéral. Nous avons dormi dans les camps de Shira 2 (3900 m) Barranco (3950 m) et Barrafu (4600 m). Dans la descente, nous nous sommes arrêtés au camp Mweka 3000 m).