La Cime du Mercantour

C’est aussi du refuge du Boréon que nous sommes partis de bonne heure pour monter jusqu’à la Cime du Mercantour (2772m). Nous nous sommes dirigés vers le Col de Cerise, celui que nous avons atteint en ski de rando début avril. mais au lac de Cerise, nous avons bifurqué pour nous diriger vers le lac du Mercantour. Là, nous avons sorti crampons et piolets pour monter dans la neige jusqu’au sommet.

L’Eissadon

C’est par une très belle journée que nous avons randonné hier dans les Calanques. Nous sommes partis du Col de la Gardiole jusqu’au Col de l’Eissadon au panorama magnifique sur la Calanque et son Aiguille. Nous avons pour cela traversé le Vallon de l’Oule (Oulo, en provençal veut dire marmite ou chaudron). Cela nous permet d’imaginer les calanques quand la mer est agitée. Nous sommes montés au Col du Devenson pour le pique nique. Puis nous sommes rentrés en passant par le Col des Charbonniers, le Cap Gros et les crêtes des Estrets.

La vallée de La Roya

C’est dans le Mercantour que nous avons choisi de passer le week-end de l’Ascension. Le temps était variable. Le 1er jour, nous avons longé la via ferrata au-dessus du village de La Brigue puis nous sommes passés en Italie pour monter jusqu’au col de Tende, à la frontière. La crête fourmille de constructions militaires : six forts construits entre 1800 et 1900.

Les corniches Paretti

De Luminy, nous avons longé les calanques : La Lèque, la Calanque de l’Oeil de Verre, l’Anse des Enfers, le Cap du Devenson, l’Anse de la Baume pour arriver à la Calanque du Devenson.

Certains passages étant très exposés, nous les avons passé en fixant une corde le long de la paroi. Nous sommes remontés jusqu’au Col du Devenson par le tracé noir, avec un petit passage d’escalade.